NOS ATELIERS

Nos Ateliers est un organisme fondé par un collectif d’artistes, d’artisans et d’entrepreneurs qui a pour mission de pérenniser la présence d’ateliers d’artistes au cœur de l’île de Montréal

 
 
Nos Ateliers
Nos Ateliers shared a link.
Rien ne semble pouvoir tempérer l’absolutisme du droit de propriété dans l’espace urbain.
Nos Ateliers
Nos Ateliers
Exactement comme dit @Cath Laporte:

”Ce que vivent les locataires de l’édifice Bellechasse s’additionne au contexte global qui inclut des situations comparables à La Grover, au Cadbury, au De Gaspé et à l’Édifice Bovril. Tous ces exemples illustrent bien que des réponses ponctuelles à ce type de crise, en mode urgence, ne fonctionnent pas. Cela démontre que la Ville de Montréal devra travailler en amont des crises, développer une stratégie globale et se doter d’une planification fiscale de zonage, de réglementation, d’usage de bâtiments excédentaires, d’incitatifs fiscaux et autres, afin que Montréal, métropole culturelle, cesse de voir ses artistes toujours contraint.e.s à quitter les quartiers centraux, comme cela se produit à nouveau présentement.

Unissons nos voix afin de garder la discussion ouverte et d’avancer dans ce dossier de façon constructive, complice et engagée.”

Bref,
Regardons vers l’avenir. Continuons d’avancer. En passant, on ne craint plus de perdre nos ateliers rendu là, on sait qu’on va tous devoir quitter d’ici les 6 prochains mois . Des promesses de ré-accueillir les artistes au 2iem étage après les rénos ont été émises par le proprio. La façon de s’assurer que ce ne sont pas juste des promesses en l’air commence par l’empêcher de changer le zonage industriel léger du bâtiment. Oui, les prix des loyers seront plus chers, mais ils pourraient au moins servir à une autre clientèle, qui même si différente reste importante pour l’innovation culturelle.
Nos Ateliers
Nos Ateliers
Le 305 Bellechasse sera complètement vidé d’ici Juillet. Les négociations avec Ateliers Créatifs Montréal n’ont pas été concluantes. On soupçonne bien sûr que le proprio (avec sa feuille de route qu’on connaît ) avait son plan. Notre espoir d’y rester aura fait en sorte de transformer le sentiment d’urgence au sein de la communauté . Certains ont préparé leur sortie. D’autres se trouvent au même point qu’en octobre 2018.
De notre côté, Nos Ateliers continue de prendre part aux réunions avec la ville pour les dossiers de fond, notamment le dossier des taxes, subventions aux artistes, et des nouveaux modèles de structures de partenariats pour arriver à inclure des ateliers dans les nouveaux projets. On encourage comme toujours les groupes à sortir dans les médias et à se former en OBNL pour faciliter leur obtention aux subventions et programmes d’aide qui seront mis en place. La ville de Montréal avance évidemment plus lentement que le développement des quartiers et c’est pourquoi presque tout le secteur adjacent à la voie ferrée peuplé des immeubles qui hébergent les artistes depuis plus de 20 ans tend à se vider de ses indépendants de l’innovation culturelle. On encourage donc encore une fois la ville à poser des gestes concrets rapidement.
Nos Ateliers
Nos Ateliers
C’est silence radio depuis quelques temps. On dirait que les négociations entre Ateliers créatifs Montréal et les propriétaires du 305 Bellechasse ne sont pas venus à terme. Nous n’arrivons pas à avoir de nouvelles.
Nos Ateliers
Nos Ateliers shared a post.
Communauté Facebook, comme tu le sais, je suis pas mal impliquée dans les dossiers qui concernent les ateliers d'artistes 😉 J'ai été contactée par un journaliste qui va réaliser une émission télé sur le "Loft Living" et qui recherche des artistes à Montréal qui:
- ont habité dans un loft dans des bâtiments emblématiques / historiques (comme les Loft Moreau par exemple):
- habitent et travaillent présentement dans un loft à Montréal.

Si vous êtes dans ce cas là ou que vous avez une ploggue à me donner, merci de laisser un commentaire ou de me contacter par messagerie! MERCI BEAUCOUP
Nos Ateliers
Nos Ateliers
Pour revenir sur les annonces d’hier. Je tiens à préciser notre position générale sur la situation pour éviter que le discours parte dans des sens qui ne sont pas constructifs.

Bien sûr c’est important que cet argent soit donné à Ateliers créatifs Montréal pour assurer la gestion. Ils sont selon nous présentement les seuls aptes à proposer un scénario réaliste pour sauver le 305 Bellechasse ou tout autre grand bâtiment.
Ils assurent de façon exemplaire la sauvegarde de nombreux pôles créatifs à Montréal et sans eux la Communauté créative Montréalaise serait vraiment mal en point actuellement.

Le point est que cette action de la ville doit ABSOLUMENT être accompagnée d’une exemption de taxe pour l’organisme. Depuis deux ans la ville a obtenu son statut de métropole . Ce statut lui octroie le droit d’établir des nouvelles catégories de taxation. Jusqu’ici tout le monde s’entend pour dire qu’il faut prioriser le travail dans ce sens qui représente le fond du problème dans la conjoncture économique actuelle.

Pour les artistes qui se regroupent en obnl et répondent aux critères de la commission de faire de la diffusion et de la création une exemption partielle de taxes est accessible. Par contre pour un organisme indispensable à la gestion de pôles créatifs tels que Ateliers Créatifs ce n’est pas possible. Toronto a agit et a octroyé des exemptions de taxes à des organismes ayant les mêmes fonctions. La ville jusqu’ici n’abonde toujours pas dans ce sens.

Pour faire un topo rapide de la situation actuelle:

La ville est en plein développement et celui-ci n’attendra pas que la ville se décide sur le dossier des ateliers. Actuellement, la Cadbury se vide de ses créateurs indépendants(environ200)l’entente entre les proprios et Ateliers Créatifs n’ayant pas été signée.
Le beaubien-durochers(environ 250) sera démolit sous peu mais l’arrondissement Outremont a le culot de demander des certificats d’occupation aux artistes (qui sont déjà en train de préparer leur départ. ). Pendant ce temps les propriétaires de ce même building louent des espaces illégalement sans baux en dessous de la table et le toit coule.
Le 305 se vide tranquillement aussi vers Chabanel qui sera gentrifié lui aussi sous peu.

J’invite les gens des autres pôles à émettre leur constat de leur situation en commentaire.